Les différentes étapes :

1ère étape : La budgétisation

L’auto constructeur doit prévoir un budget pour la réalisation de ses travaux.
Celui-ci englobe : l’achat du terrain constructible, les taxes, l’achat des matériaux et les raccordements divers. La taxe d’habitation et la taxe foncière varient d’une commune à l’autre et sont fixées par la valeur locative cadastrale

2ème étape :le choix du terrain

L’auto constructeur doit faire l’acquisition d’un terrain constructible, le choix de ce dernier doit être minutieux afin de prendre en compte les paramètres suivant :

  • Constructibilité : consulter les règles d’urbanisme (site classé ou protégé, prescriptions architecturales) et demander un certificat à la mairie. La commune doit également vous renseigner sur les risques éventuels : inondation, sècheresse, carrières, site archéologique…

  • Constructibilité : consulter les règles d’urbanisme (site classé ou protégé, prescriptions architecturales) et demander un certificat à la mairie. La commune doit également vous renseigner sur les risques éventuels : inondation, sècheresse, carrières, site archéologique…

  • Topologie : L’aspect général du terrain dépend principalement de trois paramètres et certains sont à prendre en considération pour votre future construction conforme à la Règlementation thermique :

    • Son orientation par rapport au soleil et aux vents
    • Sa topologie (périmètre extérieur, présence de dépressions, bosses, muret…)
    • Sa végétation (présence d’arbres, plantes, etc…)
  • Eco-construction et potentiel énergétique : des solutions existent en matière de chauffage et de production d’énergie, encore faut-il y être averti au moment de choisir son terrain. La géothermie permet de réduire considérablement sa facture de chauffage, une fois le surcoût de l’installation absorbé.

3ème étape : Connaissance de la règlementation

Avant de choisir les différentes techniques, l’auto constructeur doit s’informer sur la réglementation juridique applicable à la construction du projet. IL doit notamment se référer au Plan Local d’Urbanisme (PLU) ainsi qu’à la réglementation thermique.



4ème étape : Les matériaux et les choix techniques

Les principaux matériaux de construction (béton, brique, bois, acier…) présentent pour chacun d’entre eux des caractéristiques différentes en terme de robustesse, d’isolation et d‘empreinte écologique.

Les choix technique dépendent du type de construction envisagé :

  • industrielle : fabrication de modules en usine puis montage d’éléments préfabriqués.

  • Traditionnelle : la structure de la maison est montée directement sur chantier.

  • Ecologique : construction en respectant des normes exigeantes en terme de consommation d’énergie, de performance thermique, et d’intégration du bâti dans son environnement (maison passive).

  • Durable : la durabilité est garantie, les bois sont traités et mis en œuvre suivant des normes strictes

  • Environnemental : le bois est un puit de carbone, il combat le réchauffement climatique.

  • Ecologique : les bois utilisés proviennent de forêts PEFC et FSC, c’est-à-dire gérées durablement.

  • Plus sain : Le bois a pour propriété d’absorber et de réguler l’humidité de l’air dans une habitation.

  • Acoustique : Les caractéristiques du bois lui permettent d’assurer une excellente isolation phonique.

  • Feu : Contrairement aux autres matériaux, le bois stable au feu : sa combustion est prévisible et contrôlable.

  • Rapide : Le bois ne nécessite d’aucun délai entre les différentes étapes de la construction (séchage).

  • Entretien : En utilisant des bois séchés et rabotés dans la structure, aucun entretien n’est nécessaire.

  • Evolutif : Le principe constructif d’une maison bois permet tout type d’extension ou transformation après la construction.

5ème étapes : La validations des plans

Adossé à un Négoce spécialisé bois, notre structure pourra vous aider à chiffrer les matériaux nécessaires pour le gros œuvre et le second œuvre.

Dans un premier temps nous allons pouvoir vous chiffrer l’ensemble de la structure, soit en kit ou en préfabriqué (murs assemblés). Pour la partie second œuvre, nous commercialisons les produits d’aménagement intérieur et extérieur, menuiserie, isolation, platres…

6ème étapes Le devis

L'obtention du permis de construire en dépend.
Si après travaux la surface de plancher ou d’emprise au sol totale de votre maison est supérieure à 150 m2, le recours à un architecte est obligatoire. D'autres facteurs administratifs rentrent en compte comme le PLU (le plan local d'urbanisme), c'est à dire les exigences propres à la commune, qui peuvent imposer un type de couverture, telle tuile ou telle ardoise, ou un style de menuiseries extérieures, par exemple.

7ème étapes Le devis

Le dossier de demande de permis de construire est à déposer dans la mairie du lieu de construction. Il est obligatoire dès lors que la déclaration préalable de travaux ne répond pas aux exigences de vos travaux. Les projets concernés par le permis de construire sont :
Toute construction de maison nouvelle sur un terrain nu.
Toute extension avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure à 40 m2.

Vous recherchez un spécialiste de la construction de bâtiments en bois,
qu'il s'agisse d'habitations, de bâtiments équestres ou agricoles.

Faites appel à Bati Colman Structures, spécialiste de la construction bois,
nous saurons vous aiguiller vers le meilleur choix selon vos attentes et votre budget.


Demande de devis

Contactez-nous dès aujourd’hui au 03.87.86.05.65

//]]>